Conseil de Développement Territorial de l’Ouest Charente - Pays du Cognac
Site du Conseil de Développement Territorial du Pôle d’équilibre territorial et rural de l’ Ouest Charente Pays-du Cognac

Accueil > Nos Actions > Une agglomération à 5 ? ou à 4+1 ?

Une agglomération à 5 ? ou à 4+1 ?

Avis du Conseil de développement territorial

Le bureau du Conseil de développement territorial avait souligné dans son avis du 28 septembre 2015 les freins et les réticences à la mise en place de la nouvelle collectivité sur le périmètre du Pôle d’Équilibre Territorial et Rural de l’Ouest Charente-Pays du cognac, un périmètre validé par la Commission Départementale de Coopération Intercommunale sur la proposition du Préfet. (regroupement dans une communauté d’agglomération des cinq communautés de communes : Grand Cognac, Jarnac, Grande Champagne, Rouillacais, Région de Châteauneuf)

Il avait constaté et regretté : un déficit de débat démocratique sur la démarche comme sur le contenu du projet car, quelle qu’en soit sa légitimité réglementaire, un tel projet ne peut se construire sans engager des actions d’explication et de débats :

  • en direction des nombreux élus municipaux qui sont appelés à émettre un choix et à qui on a offert le « service minimum »
  • en direction des citoyens dont il est trop facile de dire qu’ils ne s’y intéressent pas alors qu’on ne fait rien pour les informer et les y intéresser

Ce déficit de démocratie, certains élus du Rouillacais opposés au regroupement à cinq, ont su l’utiliser en organisant des réunions d’information pour présenter leur analyse de la situation. Ils avaient le droit de le faire, mais les citoyens méritent d’entendre aussi en quoi la constitution d’une agglomération qui regroupera l’ensemble du périmètre de l’Ouest- Charente est porteuse d’une autre vision. Et de ce point de vue, l’histoire portée par la Communauté de Communes du Rouillacais, très précocement constituée alors que d’autres traînaient, est exemplaire d’un développement qui ne se nourrit jamais de repliement sur soi.

Le déficit de volonté politique de débat sur le contenu n’a pas permis d’élaborer dans le dialogue les projets fédérateurs et d’identifier ceux qui, sans une démarche de mutualisation, ne vont plus correspondre aux exigences d’une politique régionale amplifiée, passage obligé des subsides de l’Etat et de L’Europe.
Ce déficit de débat sur le projet, les élus du Rouillacais, opposés au regroupement à cinq , ont su en tirer profit pour valoriser leur propre analyse, et montrer ce qui, dans un nouveau contexte, représenterait un inconvénient ou une charge pour un territoire qui a su , jusqu ’à présent, préserver son « vivre ensemble ».
Pourtant, leur histoire, leur réussite collective ne s’est pas faite autrement que par une volonté politique forte portée par des élus persuadés que faire ensemble est une vertu indispensable pour réussir collectivement. Leur démarche est le modèle même à appliquer qui devrait les convaincre que leur apport est essentiel à la construction et au fonctionnement de la nouvelle agglomération.

Le bureau du Conseil de Développement réaffirme que la division n’est pas une réponse appropriée aux enjeux du développement et aux attentes des citoyens alors que les travaux du PETR avaient ouvert la voie à un dialogue constructif qu’il faut amplifier. Il invite donc à profiter du temps qui reste avant le 1er janvier 2017, pour réduire collectivement les déficits identifiés dans la démarche de construction de cette nouvelle collectivité dans laquelle tous doivent y trouver leur compte.

Jarnac le 6 juillet 2016

Et vous, quel est votre avis ? contribuez au forum citoyen

Portfolio

Article Sud Ouest du 9 juillet 2016

Documents joints

Répondre à cet article

Accueil | Se connecter | Plan du site | Mentions légales | Contact
CopyRight © Conseil de Développement Territoria 2017 | Réalisation Pro Service Office Charente (16)